test

 

Source : https://twitter.com/apiculteur30

Quand les abeilles donnent du pouvoir

aux femmes afghanes


En savoir plus sur http://portail.free.fr/actualites/france/6774359_20161229_quand-les-abeilles-donnent-du-pouvoir-aux-femmes-afghanes.html#EYoPTOaGL78BocVt.99

Dans la province montagneuse de Bamiyan au coeur de l'Afghanistan, l'une des moins développées du pays mais des plus libérales, l'apiculture complète l'unique culture commerciale, la pomme de terre. Et elle profite aux femmes.
En savoir plus sur http://portail.free.fr/actualites/france/6774359_20161229_quand-les-abeilles-donnent-du-pouvoir-aux-femmes-afghanes.html#EYoPTOaGL78BocVt.99


 

Les apiculteurs français lancent un appel

au gouvernement : ils n’arrivent plus à vendre leur miel.

 

Quand vous perdez votre voix, il vous soigne. Je l’ai déjà constaté. Mais quel miel ? D’où vient-il ? Cet été la récolte en France a été catastrophique. Un printemps froid et pluvieux. Les abeilles ont eu bien du mal dans leur récolte. Deux fois moins importante qu’en 2015.

Et pourtant les apiculteurs français n’arrivent à écouler leur maigre production.

Mais ! La France consomme 40 000 tonnes de miel par an d’où vient-il ?

Ce sont des importations. Après dire d’où il vient exactement c’est difficile à tracer. Ce qui est sûr c’est qu’il est moins cher que le miel français. Deux fois moins cher pour le miel asiatique. Et quand je parle de miel les apiculteurs français eux parlent de faux miel. N’imaginez pas des ruches et des abeilles. Ce sont des usines où des hommes mélangent différents types de sucres, on ajoute à la mixture un peu de pollen pour faire vrai et c’est parti. On peut même rajouter de l’eau pour augmenter le volume.

Et bien pas de problème quand c’est made in China on n’achète pas.

Mais ce n’est pas écrit sur le pot. Le miel est en quelque sorte blanchi comme l’argent. Il arrive en vrac dans un pays européen. Il est mis en pot. Et c’est écrit miel européen sur l’étiquette. Quand l’arnaque va jusqu’au bout on peut même lire miel estampillé breton. Évidemment qu’ils soient bretons ou pas les apiculteurs français sont furieux. Ils réclament plus de contrôles sur les produits et un étiquetage fiable. Pour lutter contre ce qui est un trafic.

 Deux syndicats la FAP et l’UNAF ont écrit aux pouvoirs publics dont le Président de la République, pour réclamer le renforcement de la surveillance.

Une meilleure traçabilité.

Ici on fabrique du vrai miel produit pas les abeilles. Pas dans des usines. Et elles ont du mal entre les pesticides, les parasites, le frelon asiatique ah ! Encore l’Asie.

Avec ce froid qui nous met en vrac mieux vaut acheter du miel français.

(source : https://www.franceinter.fr/emissions/planete-environnement/planete-environnement-17-janvier-2017


 

 

 

 

 

 

Joomla templates by a4joomla